Gaston Vogel: L’O.M.S ET LE SINISTRE RÔLE QU’ELLE A JOUÉ DANS LA CRISE DU COVID-19

0
156

 

Le Directeur s’appelle Tedros Adhanom Ghebreyesus.

 

Il est éthiopien – né le 03 mars 1965.

 

Doctorat en médecine de l’Université de Nottingham au Royaume-Uni.

 

Ministre de la santé et depuis 2017, directeur général de l’OMS.

 

*

 

Il a été élu le 23.05.2017, directeur général de l’OMS, lors de la 70ème Assemblée mondiale de la santé.

 

Il était membre de l’organisation communiste révolutionnaire éthiopienne, front de libération du peuple Tigray.

 

C’est ce front qui a contribué au financement de sa campagne pour prendre la tête de l’OMS (voir pour les détails Wikipédia).

 

À peine élu, le 18.10.2017, il choisit le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, un des pires criminels de l’histoire récente de l’Afrique, de sinistre renommée, pour devenir ambassadeur de bonne volonté de l’OMS.

 

Quand les protestations, qui fusaient de toutes parts, ne s’arrêtaient plus, il devait renoncer à cette nomination marquée au sceau de la parfaite débilité.

 

 

Gestion de la pandémie du Covid-19

 

  1. Début février 2020, il déclarait qu’il n’était pas nécessaire que le monde prenne des mesures qui « interfèrent inutilement avec les voyages et le commerce internationaux, comme les restrictions de déplacement».

 

Par ces mots lénifiants, il a contribué à la propagation du virus.

 

  1. La chercheuse Valérie Niquet a pu écrire que l’OMS a suivi pas à pas toutes les déclarations chinoises, les répétant comme un perroquet.

 

Il a repris les éléments de langage de la Chine, félicité Pékin pour sa transparence, alors qu’au même moment, la Chine cachait des informations et fait pression pour ne pas déclarer d’urgence internationale.

 

Il a critiqué les USA pour avoir fermé ses frontières aux voyageurs venus de Chine.

 

En ce moment, elle fait dire par un aéropage de scientifiques à sa solde, que le virus n’a pas échappé d’un labo de Wuhan.

 

Nous avons appris ce que vaut une opinion de scientifique.

 

Les derniers mois ont démontré que cette opinion est à géométrie variable.

 

Si aujourd’hui elle optait pour une thèse X, elle la récusait comme fausse le lendemain.

 

La liste des erreurs d’appréciation est trop longue pour être évoquée dans ces colonnes.

 

 

 

 

 

Le 22 avril 2020.

 

 

 

Gaston VOGEL

KOMMENTAAR

Please enter your comment!
Please enter your name here