Den Daniel Miltgen iergert sech iwwer PwC

0
288
Image par rihaij de Pixabay

MILTGEN Daniel                                                                        31/03/2020

64, boulevard Prince Félix

L-1513 Luxembourg

 

 

Lettre ouverte aux dirigeants de Pricewaterhouse Coopers (PwC)

 

Madame, Monsieur,

 

A la lecture des explications fournies récemment par Monsieur le Député-Maire de la commune de Hesperange, Marc LIES, au sujet de votre position relative à la publication de l’audit portant sur le comportement fautif de deux fonctionnaires de l’administration communale de Hesperange, je me dois de constater que vous appliquez deux poids et deux mesures au niveau de la politique de publication des résultats de vos travaux d’audit.

 

En effet, PwC avec son chef d’équipe de l’époque Monsieur Jacques VANDIVINIT, qui est depuis la fin de l’année 2019 Directeur du Fonds du Logement (FdL), a été chargé en 2014/15 par Madame la Ministre Maggy NAGEL et par son successeur Monsieur Marc HANSEN de procéder à un audit organisationnel et fonctionnel du FdL opérant sous la responsabilité du soussigné de la présente et de formuler des recommandations.

 

Vous n’êtes pas sans savoir, que cette mission d’audit vous a été confiée dans le seul et unique but de dénigrer officiellement ma personne et pour justifier et légitimer au niveau politique ma révocation de président du comité-directeur de l’entreprise parastatale en question. Dans cet ordre d’idées, la mise en orbite de votre mission a été annoncée publiquement par le Gouvernement.

 

Sans aucun doute, votre institution s’est fait instrumentaliser à des fins politiques. En faisant preuve d’une obéissance empressée lors de l’exécution de votre mission, j’ai dû contester, dans une lettre du 2 juin 2015 à votre adresse, l’audit en question publié en avril 2015, alors qu’il était « parsemé de fautes, de mensonges, d’allégations gratuites, d’insinuations et d’allusions malveillantes » pour conclure comme suit : « fonder des recommandations sur une telle analyse lacunaire fait preuve d’un amateurisme parfait ».

 

L’évolution in fine du FdL, suite à sa restructuration opérée aux termes de vos recommandations et des modifications imposées par le réviseur d’entreprises Ernst & Young au niveau de la comptabilité, porte, à la lecture des rapports de la Cour des Comptes sur les rapports et bilans des exercices 2015 à 2017 du FdL, ses premiers fruits au goût amer.

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

 

(s) Daniel MILTGEN

 

 

 

 

 

 

 

 

KOMMENTAAR

Please enter your comment!
Please enter your name here