Gaston Vogel: Les Rom dans la gueule de bois de la politicaille

1
1313

 

Mënschenhandel zu Lëtzebuerg? Quatsch! Alles iwwerdriwwen. Oder awer dach net? D’Amerikaner huelen dat villäicht méi eescht ewéi mir. Den 18. Oktober war de Casey Mace op Besuch am lëtzebuerger Justizministere. Hien ass den zoustännegen chargé d’affaires an der amerikanescher Ambassade zu Lëtzebuerg an hien huet der Ministesch Sam Tanson den Evaluatiounsrapport an deem Kontext iwwer de Grand-Duché iwwerreecht.

Eng gutt Geleeënheet, doriwwer e Presse-Communique ze schreiwen. Um Site vum Ministère liest sech dat esou:

Il ressort de l’évaluation annuelle du ministère des Affaires étrangères américain (U.S. Department of State) que le Luxembourg a su renforcer l’efficacité de ses procédures et des mesures en place pour lutter contre la traite des êtres humains. L’accès des victimes aux services d’assistance a été facilité par la création d’un nouvel espace d’assistance commun “INFOTRAITE” mis en place par les services agréés Service d’assistance aux victimes de la traite des êtres humains (SAVTEH) et le Centre Ozanam – traite des êtres humains (COTEH). Leur prise en charge a été renforcée par l’augmentation des ressources humaines et financières mis à disposition des services ambulatoires et stationnaires des victimes.

Le comité interministériel présidé par le ministère de la Justice s’est réuni trois fois pendant l’année 2020 pour coordonner les actions de lutte contre la traite des êtres humains. Le comité a suivi les recommandations du rapport précédent et a soutenu une campagne de sensibilisation et d’information au niveau européen, notamment par des affiches sur les droits des victimes et un dépliant à destination des victimes contenant en outre les coordonnées des services d’aide qui sont à leur disposition.

Malgré la crise sanitaire, le comité interministériel a continué à assurer des formations, en partie par visioconférence, visant à permettre aux acteurs du terrain de mieux identifier les situations d’exploitation.

La ministre de la Justice réitère son engagement en faveur de la protection des personnes vulnérables, particulièrement exposées aux dangers de la traite des êtres humains: “Je fais appel à la vigilance de nos citoyens pour prévenir ou mettre fin à la traite de personnes, qu’elles soient adultes ou mineures, homme, femme ou enfant. Le trafic d’êtres humains est un acte criminel et nous avons une responsabilité collective de ne pas laisser des trafiquants exploiter la faiblesse et la pauvreté d’autrui.”

Na also. Geet dach! Ma bal ze schéin fir wouer ze sinn. De Gaston Vogel, alles aneschters ewéi begeeschtert, huet nach gëschter direkt zur Fieder gegraff an der Ministesch geschriwwen.

 

Madame le Ministre,

 

Je reviens à mon courrier d’hier.

 

Vous déclarez réitérer Votre engagement contre la traite des êtres humaines et vous soulignez à juste titre (encore que cela n’ait servi à rien à ce jour) que nous (c’est qui ?) avons une responsabilité collective (la politicaille comprise ?) de ne pas laisser des trafiquants exploiter les faiblesses d’autrui et j’ajouterai de ne pas laisser tomber en déshérence les lois pénales sanctionnant cette misère.

J’ai pris connaissance du rapport d’évaluation annuelle émis par le Ministère des Affaires étrangères américain.

Je constate que Vous passez sous silence le « trafficking profile », pourtant c’est le gros morceau du rapport.

D’où mon souci de réparer Votre oubli.

La lecture de ce rapport n’est en effet guère reluisant pour le Grand-Duché de Luxembourg.

 

 

Sub « Trafficking profile » nous lisons « TRAFFICKERS transport Romani children from neighboring countries for forced begging in Luxembourg. »

Regardez la photo que je Vous ai envoyée hier. 

Vous avez vu le petit Rom de 6 ans parmi le groupe des mendiants, au lieu d’aller à l’école, il fera la manche.

 

***

La Police de notre pays très avertie avait affiché en février 2018 à l’entrée du parking du théâtre la photo que vous trouverez en annexe.

Cette affiche fut enlevée à peine posée.

Par qui ?

Sous ordre de qui ?

Questionnez le Procureur OSWALD qui, d’après ses déclarations à l’audience du Tribunal correctionnel le 07.10, connait les détails.

Comment est-ce possible que cette affiche ait pu disparaître ?

C’est inouï.

Je vais informer toutes les classes politiques et les Américains de cet acte gravissime qui jette un rayon oblique sur la détermination du pays de lutter contre ce fléau.

 

***

Vous en appelez à la vigilance des citoyens !

Vous avez bien raison car Vous voyez dans quel état de vigilance on se retrouve au pays de Marie.

N’est-il pas urgent de faire enfin quelque chose qui fasse honneur au mot choisi ?

 

***

J’ajoute les nouvelles qui nous viennent de Nancy.

Je crois savoir que ces Rom étaient en activité ici.

J’ai demandé une enquête à ce sujet

Jamais une réponse.

On continue à attendre là encore GODOT.

Le Procureur et beaucoup d’autres me liront en copie.

 

Respect.

Gaston VOGEL

GV/MA

 

De ganzen amerikanesche Rapport kann een op dësem link noliesen:

https://bit.ly/3ASWey1

D’Politik -op d’mannst d’Oppositioun- huet an der Tëschenzäit och vun dësem Rapport matkrut. De Moien war zoufälleg déi parlamentaresch Justizkommissioun beieneen an et goung kuerz driwwer Rieds. D’Ministesch huet versprach, wärend enger nächster Sëtzung méi am Detail doropper zeréckzekommen.

De Gaston Vogel fir säin Deel huet haut en zweete Bréif geschriwwen, nees un d’Justizministesch

Madame le Ministre,

Une fois de plus et pas pour la dernière fois, je reviens à la célèbre affiche par laquelle la police a à bon escient appelé la population à l’aide pour faire barrage à la mendicité des enfants Rom.

 

C’était un acte de profonde vigilance et un acte de grande raison qui fait honneur à la police.

 

Dans votre péroraison, Vous faites à Votre tour appel à la vigilance de Vos citoyens.

 

Incroyable.

 

Si notre police en appelle à la vigilance, elle s’expose à des remontrances de Gutmensch.

 

Une humiliation quand elle doit enlever son affiche.

 

Faites-Vous le plaisir d’essayer de comprendre une telle imbécile incohérence.

 

Nous sommes décidément au pays de Marie, l’idiot du village.

 

 

Respect.

 

Gaston VOGEL

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here