Gaston Vogel: Les lanceurs d’alerte

0
1219
études Gaston Vogel

Les nouveaux délateurs

Son Excellence TANSON a déposé le 10 janvier 2022 un projet de loi qui donne des sueurs froides.

 

Il s’agit de rendre irresponsable pénalement au sein des entreprises privées et publiques la répugnante classe de délateurs intra muros.

 

Les Verts exercent dans le pays une dictature des émotions qui, peu à peu, se traduit dans des textes qui font remonter le colon à la gorge.

 

Le Conseil de l’Ordre dans un avis très solidement motivé daté au 24 août 2022 écrit :

 

« Il s’agit d’une véritable carte blanche aux délateurs de tous genres qui n’est pas digne d’un Etat de droit et qui va largement plus loin que la Directive du 23 octobre 2019.

 

Le texte proposé porte atteinte au secret professionnel de l’avocat, au secret médical, ainsi qu’au secret de l’instance pénale ».

 

Lisons dans son point 4 le projet de loi :

 

« N’est pénalement responsable la personne qui porte atteinte à un secret protégé, dès lors que le signalement est proportionné et s’avère nécessaire à la sauvegarde l’intérêt général ».

 

Ce n’est rien moins qu’une horreur – une monstruosité.

 

Tout député qui votera un texte d’une telle obscénité, d’une telle nature scélérate, devrait passer sous les fourches caudines.

 

De la secte des Verts, bien plus agaçante et répugnante que toute secte religieuse, il faut s’attendre à tout… comme du temps aurait précisé Vauvenargues.

 

Si on lui laisse la bride large elle nous mènera tout droit dans le pire arbitraire et il ne sera plus bon de vivre dans ce pays qui redeviendra le sombre département des forêts.

 

Esou wäit de Commentaire vum Gaston Vogel zum Gesetzprojet.

Iwwerspëtzt formuléiert: bréngt déi gréng Justizministesch demokratesch Spillreegelen a Gefor?

Wien Honger huet op méi, hei de Link zum ganzen Avis vum Conseil de l’Ordre

 

AVIS DU CONSEIL DE L’ORDRE 24.08.2022 – protection des personnes qui signalent des violations du droit de l’Union

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here