Recent Posts

Post Categories

Europawahlen: Hëllef! De Spargel schéisst! 
Europa ass u sech eng Geschicht vun der Léift. Déi deemoleg jonk Gëttin Europa war mam Zeus an d’Këscht gesprong,...
Gaston Vogel: LES PUTINOPHAGES 
Putine est ce morceau de geli que le monde de la petite lucarne tourne et retourne à longueur d’émissions, dans...
Gaston Vogel: LE GRAND AMALGAME 
07 octobre 2023, attaque sans nom du Hamas sur un kibboutz d’Israël contigu à la Bande de Gaza – 1200...
Frank Bertemes: Marschrichtung Rechts ? 
“Reihe rechts – Ohne Tritt – Marsch!“ Das militärische Exerzieren riskiert (leider) auch eine nicht neue politische EU – Marschrichtung...

Blog Post

Aussepolitik

Gaston Vogel: LES PUTINOPHAGES 

Gaston Vogel: LES PUTINOPHAGES
Bild von Victoria auf Pixabay

Putine est ce morceau de geli que le monde de la petite lucarne tourne et retourne à longueur d’émissions, dans tous les sens, sans se soucier de la fatigue des auditeurs pour qui, à force de répétitions sans fin, le nom à lui seul est devenu un vomissoir.

Les Putinophages sont particulièrement virulents à la chaîne LCI – là il suffit d’effleurer le bouton pour qu’aussitôt le « monstre » envahisse l’écran et que des « journalistines », encadrées par « Carglass et Vendez-votre-voiture.fr » s’agitent hystériquement autour du morceau.

On lui prête les intentions les plus sordides – des drones au-dessus de nos villes – des attaques nucléaires – d’où la nécessité de nous préparer à la confrontation générale – une nouvelle guerre mondiale et cela 75 ans après la seconde et pourquoi ? À quelle fin ?

Macron a mis récemment les pieds dans la porcelaine – il ne rechigne pas d’envoyer des troupes se bagarrer au sol contre les soldats du monstre.

Ne devient-il pas ainsi cobelligérant avec toutes les conséquences néfastes que cela comprend ?

*

Certes Putine n’est pas recommandable, son attaque horrible déclenchée contre l’Ukraine n’était pas faite pour nous rassurer – mais il n’est pas pire qu’un Netanyahu et tant d’autres.

Ils sont tous du même tissu – tordus, sournois, fourbes et prédateurs.

Souvenons-nous de Bush qui a fait contre l’Iraq une guerre sans merci sur simples mensonges – uniquement pour démontrer à son papa qu’il pouvait faire mieux que lui.

Retraité au Texas, les mains pleines de sang – Il passe ses jours à caresser son chien.

Cela n’émeut personne.

Il appartient au camp des gens bien – des démocrates de l’occident catholique –  cela suffit pour se taire.

*

Cela fait des années qu’on provoque les Russes – qu’on les ridiculise – qu’on les diabolise – et cela pourquoi ?

Au moment où l’U.R.S.S. s’effondrait, il n’y avait plus aucune raison de continuer la guéguerre.

Le communisme qui était à la racine du mal avait vécu.

C’était le moment de s’entendre enfin – de se parler – de se mettre à table et d’élaborer une paix juste et stable.

Rien n’y fit.

Au lieu de cela, l’O.T.A.N. s’apprêtait à mettre en place en Pologne et en Tchéquie des rampes de lancement dirigées contre Moscou.

Elle occupait agressivement l’ancien glacis soviétique et depuis était aux aguets de la Russie.

Le Russe est ainsi resté l’ennemi à abattre – on ne l’invite même pas aux cérémonies de libération du nazisme, encore que sa contribution à notre libération eût été essentielle – le nom de Stalingrad devrait suffire pour comprendre.

Le résultat de cette politique est désastreux – J’y avais rendu attentif notre Ministre des affaires étrangères il y a 50 ans dans une interview à RTL – voyez ce qui se passe en ce moment au sein de l’Organisation de Coopération de Shanghai (O.C.S.) et vous aurez compris.

Le monde est redistribué.

L’Europe, de toute façon divisée en sortira exsangue et ne dépendra plus que de son tuteur Yankee.

Boje moï.

Le 05.06.2024

Gaston VOGEL

Related posts

1 Comment

  1. Jean

    Analyse lucide de la situation actuelle.
    Ou un Macron prefere inviter les sympathisants du banderisme ukrainien pour celebrer le debarquement et la defaite nazie en.Normandie.

Verloossen eng Äntwert

Required fields are marked *