Gaston Vogel: FIASCO D’UNE GUERRE SANS MERCI

0
1497
Image par ejbartennl de Pixabay

 

Après 20 ans d’une guerre sans merci ayant entraîné d’innombrables morts civils et militaires, les Talibans sont de retour.

 

On dit qu’ils sont d’épouvantables terroristes.

 

C’est qu’on les confond avec Al-Qaïda.

 

Pour rappel, Oussama Ben Laden, qui a signé l’attentat du 11 septembre 2001, n’était pas Taliban.

 

Il avait d’ailleurs bénéficié de la sympathie de ceux-là mêmes qu’il blessait mortellement en septembre 2001.

 

Pour autant que je sache, aucun Taliban n’a commis d’attentat en Europe ou ailleurs.

 

C’est ce qu’on omet de dire aux petites lucarnes.

 

Il leur suffit de terroriser les Afghans.

 

C’est une horreur, mais ça se limite à ça.

 

*

 

Ils ont réussi à battre à plate couture une puissante et presque invincible coalition militaire de l’Occident chrétien.

 

L’Occident chrétien qui se dit le grand conservatoire des valeurs de civilisation, est allé combattre dans sa légendaire qualité de gendarme international, un peuple d’Asie centrale, qui était sous le contrôle d’islamistes radicaux connus sous le nom de Talibans.

 

Si le peuple afghan avait voulu s’en défaire, il aurait pu le faire facilement.

 

Chaque jour l’Occident, lourdement armé, jetait l’effroi dans le pays.

 

Le fait que les Talibans ont su vaincre une grande coalition militaire occidentale dirigée par l’OTAN, est la preuve qu’ils bénéficiaient de l’appui des campagnards, c’est-à-dire de la majorité du peuple.

 

Pourquoi omet-on de le dire dans les informations ?

 

*

 

Les Occidentaux n’ont toujours pas compris que les peuples n’acceptent pas leur diktat et qu’ils continueront toujours à se révolter contre des intrus qui entendent s’occuper d’eux en voulant leur apporter un prétendu bonheur dont ils ne veulent pas.

 

Ils préfèrent vivre selon leur sotte fantaisie, plutôt que de se soumettre à la volonté de l’étranger.

 

Tel fut le cas au Viêtnam – Laos – Cambodge – chaque fois un désastreux retour dans le bercail chrétien.

 

Rappelons Saigon en 1975.

 

Tel fut le cas pour l’Iraq contre lequel on faisait la guerre sur base de grossiers mensonges.

 

Tel fut le cas d’une guerre toute récente en Lybie que personne n’a vraiment comprise.

 

*

 

On nous dit que les Talibans sont des animaux féroces qui ne reculent devant rien.

 

Il est certain que ce sont des gens fanatiques, peu recommandables et qu’il vaut mieux ne pas vivre sous leur férule.

 

Mais qu’est-ce qui a pu faire que des religieux obscurantistes aient pu mettre la main sur un peuple entier, en lui inoculant les obscénités et stupidités communes aux monothéismes et en particulier propres à l’Islam.

 

La religion, dans la mesure où elle s’occupe des choses de ce monde, est un danger énorme, susceptible de ruiner toute évolution dès qu’elle va à l’encontre de la doctrine.

 

Nous Occidentaux, nous savons ce que signifie le fanatisme religieux.

 

On a mis une éternité pour s’en débarrasser.

 

Nous avons connu durant des siècles et des siècles au pouvoir, les Talibans de Sacristie.

 

Rappelons ce que disaient de l’Ordre chrétien Bertrand Poirot-Delpech et le Jésuite Delp :

 

« L’Eglise catholique d’aujourd’hui ne donne aucune idée de son ascendant d’il y a deux siècles, et jusqu’au début de celui-ci. Elle ne pèse plus guère sur les comportements publics et privés… au milieu du XVIIIème siècle, Rome disait le beau, le bon et le juste ; et la monarchie de droit divin lui tenait lieu de bras séculier. Le carcan qui pesait sur les sociétés européennes s’apparentait bel et bien à celui où le fondamentalisme et l’intégrisme musulman tentent d’enfermer l’Islam de la fin du XXème siècle, et au-delà, les pays à minorités croyantes qui s’aviseraient  de les contester » Bertrand Poirot-Delpech.

 

„Eine kommende ehrliche Kultur – und Geistesgeschichte wird bittere Kapitel zu schreiben haben über die Beiträge der Kirchen zur Entstehung des Massenmenschen, des Kollektivismus, der diktatorischen Herrschaftsform usw“ Alfred Delp.

Les Cathos fanatiques régnaient en maîtres absolus durant presque deux millénaires.

 

Au treizième siècle, Innocent IV autorisait l’usage de la torture par la bulle « ad extirpanda » du 15 mai 1252.

 

Peu après sévissait l’indicible Inquisition – une des pires horreur que l’humanité ait connues.

 

L’opposant fut condamné au bûcher.

 

Les meilleures têtes subissaient le sort des flammes (voir Giordano Bruno 17.02.1600).

 

Le dernier bûcher flambait au début du 19ème siècle, dans une sombre Espagne catho.

 

Ce fut le 26.07.1826

 

*

 

Oui les Talibans méprisent les femmes et leur font subir idiotement le martyre.

 

Je suis presque certain que cela va reprendre après une courte pause de pure stratégie.

 

Mais ouvrons notre Code Civil en vigueur en 1972.

 

Les femmes mariées y rangeaient dans la catégorie des prodigues et des faibles d’esprit.

 

*

 

Il a fallu un combat incessant pour chasser du Pouvoir les Talibans de Sacristie.

 

Il a fallu en 1789, une révolution sanglante pour s’en débarrasser.

 

Une vigilance accrue est de mise, car ces gens ne renonceront jamais à leurs sinistres visées qui resteront éternellement les mêmes.

 

*

Conclusion :

 

Sans aucunement vouloir d’une toute faible mesure réhabiliter les Talibans, il faut comme Occidental rester très modeste et réservé avant de les juger.

 

Le blanc chrétien doit constamment se souvenir d’où il vient, des efforts qu’il a dû déployer pour mettre la société à l’abri du fanatisme religieux ; qu’il se remémore les forfaits du fanatisme chrétien avant de juger et ridiculiser ceux qui restent embourbés dans le marasme religieux et qui veulent vivre selon leur sotte fantaisie.

Le 19 août 2021.

Gaston VOGEL

KOMMENTAAR

Please enter your comment!
Please enter your name here