Gaston Vogel: NOTRE KOX…

0
1257
gouvernement.lu

Ministre de la Police depuis peu et déjà si étonnant et rafraîchissant dans son approche sur la sécurité publique.

 

Il a le secret d’une intelligence performante dans des domaines compliqués où, avant que lui ne prenne le pouvoir, tous avaient lamentablement échoué.

 

Quelle bonne et heureuse conjoncture quand les Remichois avaient cru bon de le chasser du village ! – Cela nous valait sa résurgence ici, au beau milieu de l’État.

 

Quel bonheur pour nos todos !

 

Merci, cher Kox, d’avoir bien voulu accepter votre nouvelle mission.

 

Vous êtes si réactif et créatif.

 

Vous connaissez mieux que quiconque le douloureux problème de ne plus pouvoir se promener en Ville, sans être attaqué par une racaille qui est constamment aux aguets pour sauter sur une victime qu’elle estime vulnérable et sans autre force pour résister.

 

Le promeneur paisible, que ce soit en plein jour ou à la tombée de la nuit, que ce soit à la Grand-Rue ou dans les quartiers de la gare, court le risque de se voir arracher les choses précieuses qu’il porte sur lui.

 

C’est cela la situation qui devient de jour en jour plus critique et plus insupportable.

 

La Police qui est à pied d’œuvre et qui ne saurait encourir le moindre reproche est dégoûtée de voir les services qu’elle rend à la population anéantis par des décisions qui échappent à l’entendement.

 

Souvent les victimes apprennent que les crapules, qui leur ont infligé des blessures pour mieux pouvoir les voler, sont à peine arrêtées, à nouveau en liberté.

 

Voilà que Kox prononce son remède magique, qu’on peut  résumer en paraphrasant le fameux : « Bleift doheem ».

 

Kox dit :

 

« Ne portez pas de montre bracelet – et surtout pas une ROLEX.

 

Ne mettez pas votre collier – alors on ne vous l’arrachera pas ! »

 

Ah que c’est simple et vrai.

 

Bravo, mon cher Kox !

 

On n’y avait pas pensé.

 

 

Gaston VOGEL

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here