Gaston Vogel: LE DECAPANT DOCTEUR SCHOCKMEL

0
15047
Image par v-3-5-N-a de Pixabay

 

Le « Kloertext » de jeudi passé a connu quelques moments forts qui faisaient sortir l’auditeur de la banalité lénifiante à laquelle on l’a habitué.

 

La table ronde frémissait quand Schockmel, infectiologue et virologue, mettait en pièces de vielles légendes passées pour vérités immuables.

 

Il a eu le courage de s’attaquer à la pensée unique.

 

On a eu une sensation de libération quand cet honnête scientifique expliquait avec une ironie à peine retenue, que le « large tracing » ne donne pas les résultats escomptés.

 

Il a fait des calculs si ahurissants, que le Professeur Wilmes, du haut de sa hauteur, en fut très choqué.

 

Quand le Docteur Schockmel, terminant sa démonstration, indiquait le prix de la rare personne détectée comme potentiellement infectée – 500.000 euros – le regard du Professeur Wilmes se faisait venimeux.

 

Il n’aimait pas cette arithmétique.

 

Mais dès qu’il essayait de redresser la parole de son collègue, Schockmel le surprit par de nouvelles difficultés.

 

Merveilleux aussi cet instant fulgurant où le Docteur Schockmel mettait en doute le test PCR, le Graal au pays de Marie.

 

Et pourtant ce test connaît d’éminents contestataires au niveau des universités étrangères.

 

Rappelons ce que disait la virologue Kämmerer de Würzburg, à l’occasion d’une conférence de presse donnée en septembre 2020 :

 

„Der PCT-Test zeigt nur die Nukleinsäuren an… nicht das Virus, er kann keine Infektionen nachweisen“.

 

D’où l’énorme pugilat – multiples étaient et sont les personnes qu’on dit positives et qui en réalité sont négatives.

 

Les voilà casernées pour une dizaine de jours suite à un test idiot trompé.

 

Schockmel a l’insigne mérite d’avoir enfin mis le point sur les « i », restés dans une si parfaite et voulue précarité.

 

C’était une première et les grosses têtes réunies par le MART étaient fort heureuses quand il fut mis brusquement fin au questionnement de Schockmel, qui ajoutait in fine de son discours, qu’il avait beaucoup encore à ajouter.

 

On ne le laissait pas faire.

 

L’auditeur sortait de cet exercice édifié, mieux informé par un scientifique qui, sobre de parole, s’en était pris aux convictions socio-cutanées si difficiles à guérir.

 

Il ne nous reste plus qu’à le remercier.

a wien d’emissioun verpasst hat, hei en Zesummeschnëtt:

http://bit.ly/38DO4y2

Le 15 mars 2021

Gaston VOGEL

KOMMENTAAR

Please enter your comment!
Please enter your name here